Avenir & Patrimoine regroupe, aussi bien, des acteurs de la vie du patrimoine, dans leurs diverses fonctions, que des amateurs d'architecture et d’art, sous toutes les formes

  

 

Visites de mars 2017

Samedi 11 mars 2017 à 11h00

Le développement de la Cité Universitaire de Paris et
la Maison de l’Ile de France

 

La Maison de l’Île-de-France est singulière. Sa forme globale triangulaire, dense et homogène est ramassée en Est-Ouest, avec
une avancée la plus fine possible au Nord, sur la grande prairie de la Cité U, elle s’ouvre légèrement côté périphérique pour former une
large paroi qui capte l’énergie solaire. Les façades sur le parc, en panneaux isolants très performants, sont composées à partir des grandes fenêtres de chacune des chambres étudiantes. C’est un effet de mosaïques en facette, changeantes sous la lumière qui est recherché. Les faces ciselées jouent avec le feuillage des arbres et la douceur du relief. La façade donnant sur le périphérique est très différente. Composée essentiellement de capteurs photovoltaïques et de tubes solaires thermiques, elle laisse entrevoir, en son centre, une structure en étoile et, à l’arrière, le réservoir de stockage d’énergie. Cette mise en scène insolite marque de manière particulière la Maison sur le périphérique, tout en laissant deviner son dispositif énergétique.



La Cité Internationale Universitaire de Paris a souhaité s’engager dans un vaste projet de rajeunissement de son par cet d’accueil de nouveaux résidents, après une étude préalable confiée, en 2007, à l’Agence Reichen et Robert.
Ce projet, qui démarre aujourd’hui, doit notamment conduire :
À améliorer les liaisons entre les deux versants d’un parc que l’avenue David Weill divise trop brutalement. Un pont est donc prévu en franchissement de cette avenue : il liera les deux parcs et offrira une boucle piétonne, permettant du même coup d’en appréhender l’unité ;
À rajeunir et enrichir un couvert arboré qui, avec celui du parc de Montsouris, est l’un des plus précieux de l’agglomération (le parc était initialement plus boisé qu’il ne l’est aujourd’hui. Il comportait d’ailleurs des jardins spécifiques attachés à chacune des maisons et sa réhabilitation est l’un des objectifs que s’est fixé la CIUP).
À faciliter les usages d’un jardin ouvert aux riverains et donc à limiter le bruit qui en réduit l’attrait ; Ce point est essentiel (quand bien même le boulevard périphérique serait traité demain comme un « boulevard urbain ») et un dispositif antibruit, devrait être introduit sur les six-cents mètres de rives séparant les parcelles A et D.
Enfin - ceci parallèlement à la réhabilitation d’un patrimoine unique, tant par sa qualité que par le caractère que lui confère son plan -, à créer de nouvelles résidences en rive Sud du jardin. Ces visées sont anciennes et la C.I.U.P. – avec la création de la Maison de la Région Ile de France, l’extension de la Maison de l’Inde ou la réhabilitation du Pavillon de la Fondation Victor Lyon - s’est d’ores et déjà engagées dans ce rajeunissement. Le fait de relier les deux parcs, de mieux s’ouvrir sur Gentilly et de construire à terme environ 1800 logements, confère bien entendu une autre dimension à cette opération. C’est donc dans ce cadre élargi que se situe notre mission. Elle préserve le parc mais impose des travaux assez lourds sur des réseaux aujourd’hui vieillissant. Ils devraient notamment nous permettre d’accueillir les maisons de la Chine, de la Corée et de la Tunisie sur un plan dont l’un des défis sera, comme aujourd’hui, de laisser deviner le jardin depuis un périphérique que la Ville de Paris annonce, d’ici vingt ans, comme une voie urbaine : enjeu paysager auquel les parcelles acrobates données aux architectes ne répondent qu’indirectement. A eux, donc, de répondre, entre un jardin magique et une infrastructure
qui se rêve différente. Bruno Fortier.


11h00 précises : La Maison d’Ile de France, visite guidée par Cyril TRÉTOUT , architecte associé
d’ANMA, Agence Nicolas Michelin et Associés
12h30 : Déjeuner facultatif, menu unique : 26€ sur inscription.
14h00 : l’Exposé sur le développement de la CIUP, par Bruno FORTIER, responsable du Grand projet à la Fondation Avicenne.


Inscription obligatoire avant le vendredi 3 mars


LES VISITES ORGANISEES EN ASSOCIATION AVEC « LES ARCHITECTES DU PATRIMOINE »

Le développement de la CIUP et La Maison de l’Ile de France, le samedi 11 mars 2017

Adhérent gratuit □ Etudiant gratuit □

Non adhérent 15€□ Déjeuner 26 € □

Nom Prénom
Adresse Code postal
Ville Téléphone
Courriel N° de carte adhérent
Fonction Nombre de participant (s)
Chèque pour la visite (à l'ordre de AP Signature

 

 

Projets

 

A partir de Mars
L’Institut Catholique avec Jean-Marie Duthilleul 

Le Palais Impérial de Compiègne avec Emmanuel Starky, Conservateur et Jean-Lucien Guenoun, Architecte des bâtiments de France

Une journée à Sens avec Bernard Brousse, Vice-President de la Société d’Archéologie de SensLe Chantier de l’Eglise Saint Augustin avec Etienne Poncelet, ACMH 

Voyage à Saint Petersbourg

 



18, rue Jean Goujon – 75008 Paris – Tél. : 01 42 89 30 60 – Fax : 01 42 89 30 60 – Association loi 1901
www.avenir-patrimoine.fr

 

BULLETIN D’ADHESION
A L’ASSOCIATION

ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016
(Remplir en majuscules S.V.P.)

Nom :
Prénom :
Etudes ou prpfession :
 
Adresse:
 
Code postal :
Ville :
Téléphone/Fax
Courriel

 

Je souhaite m’inscrire à l’association Avenir & Patrimoine comme :

Membre étudiant : 15 €
Membre actif : 40 €
Couple : 50 €
Membre bienfaiteur : 150 €
Membre d'Honneur : à partir de 300 €

 

Pour les membres et les étudiants : gratuité pour les visites. Pour les non membres : visite 15€

Date                                                    Signature


 

18, rue Jean Goujon – 75008 Paris

Tél. : 01 42 89 30 60 – Fax : 01 42 89 30 60

Association loi 1901


www.avenir-patrimoine.fr courriel : avenirpatrim@gmail.com