Avenir & Patrimoine regroupe, aussi bien, des acteurs de la vie du patrimoine, dans leurs diverses fonctions, que des amateurs d'architecture et d’art, sous toutes les formes

Visite de novembre 2019
samedi 16 novembre 2019 à 9h précises (avant l’ouverture au public)
Musée de la libération de Paris
Musée du général Leclerc- Musée Jean Moulin

 

 
Un musée d’histoire se pense et se visite au présent. L’enjeu du musée de la Libération de Paris – musée du général Leclerc – musée Jean Moulin est de permettre au public d’aujourd’hui de comprendre une page fondamentale de l’histoire de France au travers du parcours de deux hommes très différents, Jean Moulin et Philippe de Hauteclocque.
La défaite de 1940 ébranle les structures du pays, désormais pour partie occupé par les Allemands et administré autoritairement par le gouvernement de Vichy, tenant d’un ordre nouveau. Les libertés sont réduites, le maintien de l’ordre passe par la répression. Chacun selon ses idées, Jean Moulin et Philippe de Hauteclocque (futur général Leclerc) se lancent dans le combat pour défendre leur patrie. Dans un monde en guerre, ils ont des valeurs à défendre et prennent des engagements décisifs. Leur objectif commun ? La libération de la France dont la Libération de Paris est le symbole le plus fort. Leurs histoires accompagnent le visiteur dans une réflexion citoyenne sur ce qui guide leurs actions et celles de résistants ou de combattants de la France libre. Faire découvrir et réfléchir sur cette histoire si proche de nous, telle est l’ambition du musée.

 

Il s’inscrit dans un projet plus vaste de restructuration et de restauration de l’ensemble des octrois d’Enfer, construits en 1786 sur le projet de Claude-Nicolas Ledoux, ainsi que du laboratoire d’essai des matériaux de la ville de Paris situé à l’arrière du pavillon ouest et du PC Rol Tanguy situé 20 mètres en dessous.

L’enjeux principal a consisté à adapter ces trois entités à un programme dense et multiple. Cette
opération a été menée entre 2015 et 2019 par Christophe Batard, architecte en chef des Monuments
historiques, pour l’agence Artene. La restauration qui a porté à la fois sur les parements de pierres de taille, les enduits et les sculptures des pavillons devait permettre autant la mise en valeur et la pérennité de ces bâtiment classés au titre des Monuments historiques, que de redonner une véritable lisibilité à cet ensemble urbain que constituaient initialement les deux pavillons et leurs cours. Le travail sur les murs de clôture dans ce but a été déterminant, pour redonner à l’ensemble une cohérence à l’échelle de la place.
Les travaux ont par ailleurs consisté à restructurer, parfois lourdement, les autres parties du
projet afin d’offrir des espaces généreux, lumineux et structurés, et permettre une plus grande continuité
des niveaux de sols (initialement très hétérogènes) au bénéfice du parcours. Il a fallu pour cela démolir
les aménagements modernes, successifs et disparates pour retrouver les volumes originels, et pour
organiser les circulations selon les axes de composition historiques caractéristiques de ces bâtiments.
L’extérieur très sobre devait donner place, à l’intérieur, aux volumes et à la lumière, souvent contrastés,
mais organisés pour servir les projets muséographique et scénographique, et l’histoire, les histoires
qu’ils proposent, et qui nécessitent parfois la lumière, mais aussi parfois l’obscurité. La cour extérieure sud a été mise en valeur et conçue pour servir d’entrée accessible à tous les publics,
alors que l’entrée historique qu’est le vestibule dessiné par Ledoux a été intégré le parcours de visite.
Enfin, l’atrium central du laboratoire d’essai des matériaux a été évidé, formant ainsi un puits de lumière
autour duquel se développe le parcours scénographique et l’accueil des collections.
Après près de quatre années d’études et de travaux, les 2 500 m2 de cet ensemble architectural entre
patrimoine et modernité, permet d’accueillir un plus grand nombre de visiteurs et de valoriser de façon
optimale la richesse des collections du musée.
Visite guidée par Sylvie Zaidman, Directrice du musée et Christophe Batard, A.C.M.H .


Rendez-vous à 9h précises (avant l’ouverture au public), Il est recommandé d’être présent à
8h45 au plus tard 4, av du Colonel – Henri- Rol- Tanguy, place Denfert Rochereau 75014 Paris.
Nombre de places limité et réservé aux adhérents d’Avenir & Patrimoine. Inscriptions obligatoires.


Visite de novembre 2019
Samedi 30 novembre 2019 à 14h30
Fonderie de Coubertin

Aux abord de la Fonderie

Fontaine de l'Observatoire par Carpeaux et Frément

Porte de l'Enfert parAuguste Rodin

 



 



 

18, rue Jean Goujon 75008 Paris

Tél. : 01 42 89 30 60 Fax : 01 42 89 30 60

Association loi 1901


www.avenir-patrimoine.fr

courriel :

 avenirpatrimoine18@gmail.com